Contexte

De nouveaux modèles économiques émergent et des secteurs entiers de l’industrie se réinventent. En conséquence, chaque entreprise doit examiner individuellement son propre modèle d’affaires dans un monde numérique : identifier les changements perturbateurs possibles et revoir les compétences numériques (« capabilités ») de l’organisation.
La nécessité pour les manufacturiers d’être hyperefficace tout en offrant une flexibilité extrême, avec des capacités de production de masse tout en assurant la personnalisation individuelle (Mass Customization), pousse les entreprises à considérer des initiatives « Usine du futur ». C’est ce que les Allemands et Français appellent Industrie 4.0 et les Américains appellent Smart Manufacturing ou Industrial Internet.
 
POURQUOI L’USINE DU FUTUR ? 
Avec la mondialisation, les entreprises sont désormais en concurrence avec un plus grand bassin d’entreprises. La nouvelle concurrence n’est plus seulement représentée par les usines à faible coût de l’Asie : de petites usines hyperspécialisées et fortement automatisées viennent présenter de nouvelles capacités menaçantes. La nécessité d’avoir une usine hyperefficiente et flexible pour répondre à l’évolution des demandes des clients conduit beaucoup d’entreprises à explorer des initiatives sur l’usine du futur.

Page précédente                                               Page suivante